Accueil | Contact |
Facebook Twitter

L’effusion de l’Esprit Saint

Si à la lecture de ce texte, je peux allumer ou faire grandir en vous le désir de recevoir l’Esprit Saint en plénitude, j’aurai atteint le but fixé et ce désir que j’ai au plus profond de mon cœur que tous, nous soyons animés par l’Esprit de Dieu qui régénère et nous rend de plus en plus semblables à lui.

Mon expérience de 35 années dans le Renouveau charismatique m’a donné de goûter combien le Seigneur est bon et de reconnaître que, par la puissance du nom de son fils Jésus, il nous donne son Esprit Saint lorsqu’on le lui demande. L’Esprit Saint nous renouvelle sans cesse.
Nous en comprenons l’importance dans les paroles des papes du siècle dernier.
Dès le début du 20e siècle, le pape Léon XIII consacre l’humanité à l’Esprit Saint.
Le pape Jean XXIII, en 1962, ouvrant les fenêtres du Vatican, demande à l’Esprit Saint de dépoussiérer son Église et décrète la tenue d’un concile qui transformera l’Église de Jésus Christ. Tout chrétien a besoin d’être renouvelé dans sa foi, nous dit saint Jean XXIII. C’est un appel à la conversion afin de vivre de l’Esprit Saint. Il fait de nous des saints, nous dit le pape.
En 1975, le pape Paul VI déclare que le Renouveau charismatique est une chance extraordinaire pour l’Église.
Benoît XVI nous dit que la mission de Jésus est de baptiser l’humanité dans l’Esprit Saint.
Saint Séraphin de Sarov nous enseigne que le but de la vie chrétienne est l’acquisition de l’Esprit Saint.
Le 1er juin 2014, notre pape François nous demande de répandre la grâce de l’effusion de l’Esprit Saint dans toute l’Église. C’est le renouvellement de la grâce de notre baptême.
Recevoir l’effusion de l’Esprit Saint, c’est être rempli de l’amour qui circule éternellement entre le Père et le Fils dans la Sainte Trinité, un amour qui transforme la personne au plus profond de son être et la rend capable d’aimer Dieu en retour.
L’Esprit Saint permet d’avoir la pensée du Christ, de penser et d’aimer comme Jésus et ainsi de réaliser les mêmes œuvres que lui.
L’effusion de l’Esprit saint est une expérience transformante de l’amour de Dieu le Père répandu dans le cœur d’une personne par l’Esprit Saint, que cette même personne a accueilli à travers un abandon d’elle-même à la seigneurie de Jésus-Christ. Elle ravive la grâce du baptême et de la confirmation, approfondit la communion avec Dieu et avec les autres fidèles en Christ, allume la ferveur évangélique et équipe la personne de charismes en vue du service et de la mission.
Nous vivons tous dans le fond de notre être un combat spirituel entre les puissances du mal et la puissance de Dieu : c’est le combat entre la chair et l’Esprit. On peut en reconnaître des signes par le péché qui se manifeste en nous. Notre pape, lui-même, nous a dit qu’il était pécheur, je pense que pour chacun de nous, il en est de même. Cela se manifeste par de l’égoïsme et la négation des commandements de Dieu.
Le Christ par ses souffrances, sa mort et sa résurrection nous a mérité le salut, mais il est essentiel pour nous d’accueillir, de Jésus Christ, ce grand cadeau du salut et ainsi d’être forts dans la tentation.
OUI! Jésus, je te choisis comme Seigneur et Sauveur de ma vie. Je veux marcher avec toi, je veux être membre de ton Corps mystique et vivre ta Parole : « Si tu veux être mon disciple, prends ta croix chaque jour, puis viens et suis moi.»
Suivre le Christ, c’est marcher dans ses pas, c’est faire les mêmes choses que Lui. C’est aller le rencontrer dans la prière, dans les sacrements, dans l’adoration et c’est aussi vivre des temps à l’écart, en cœur à cœur avec lui, dans des retraites, des guérisons intérieures, dans le silence de notre cœur.
Ces rencontres personnelles avec Jésus vivant et agissant nous libèrent de blessures, de traumatismes empêchant l’action de l’Esprit Saint en nous. Il est important de lui donner de la place en nos cœurs, la première place et de désirer le recevoir en plénitude.
Cela ne se fait pas en un instant, c’est l’histoire de toute une vie.
Se reconnaître pécheur, crier vers le Seigneur, lui demander son Esprit Saint et croire qu’il entend notre prière et qu’il l’exauce toujours : voilà ce que nous devons faire et refaire.
Il faut demander la grâce de la fidélité. Fidélité à la prière, choisir et rechoisir Dieu, sa Volonté, son projet d’amour, se donner entièrement à lui et attendre de lui qu’il prenne toute la place en nous. Alors nous pourrons dire comme saint Paul : «Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi.»
Voilà ce qu’est pour moi l’effusion de l’Esprit Saint.
 
Carmelle Jetté
Centre Charismatique Le Jourdain

 

 

 

Laisser un commentaire