Accueil | Contact |
Facebook Twitter

Un Coeur de champion: la relation entre la foi et le sport de haut niveau

La vie chrétienne est une vie où nous sommes constamment appelés à faire des efforts, à se dépasser puisque nous sommes appelés à devenir des Saints. Faire des efforts, c’est vouloir développer une attitude de champion afin d’imiter davantage Jésus-Christ. Il y a plusieurs mois, nous avons regardé une vidéo intitulée « Un cœur de champion ». Cette vidéo, produite par la Communauté du Chemin Neuf aborde la relation entre la foi et le sport de haut niveau. Voici un résumé.

 

L’ambition
René Pichon, prêtre du diocèse de Chambéry en France explique que l’ambition est le « moteur même de la foi ». Il cite le sermon sur la montagne: « Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Matthieu, 5:48).
Il rajoute qu’ « être chrétien, ce n’est pas chercher à être médiocre »,  mais « aller le plus loin possible pour ressembler à celui qui est parfait, Dieu ».
Le Père Pichon explique que le sport peut constituer une vraie occasion pour muscler sa foi chaque jour, à l’image d’un athlète professionnel qui s’entraîne quotidiennement dans son sport.

 

Le sportif professionnel joue pour Dieu
Elyzabeth Hunt, capitaine de l’équipe nationale anglaise de hockey sur gazon explique que le chrétien peut se différencier en apportant des valeurs différentes, et en interpellant ses coéquipiers par son comportement. Le sportif réellement chrétien « joue pour Dieu », mentionne-t-elle. Elle rajoute «J’essaie de me souvenir que Dieu m’aime toujours, que je quitte le terrain en héros ou sifflée par le public, que je sois une bonne sportive ou non, que je joue en équipe locale ou pour mon pays. L’important est de savoir que mon identité est en Dieu ». Kaká rajoute « Que je gagne ou que je perde, cela ne m’appartient plus ».
Le Pape François explique aussi que le sportif professionnel doit jouer pour Dieu et vivre le sport comme un don de Dieu. Le 13 août 2013, le Pape avait reçu les sélections de football d’Argentine et d’Italie à la veille d’un match amical et leur avait livré le message suivant: « Je vous demande de vivre le sport comme un don de Dieu, une opportunité pour mettre à profit vos talents, mais aussi une responsabilité. Chers joueurs, je voudrais vous rappeler en particulier que par votre comportement, aussi bien sur le terrain qu’en dehors, dans la vie, vous êtes des points de référence. (…) Le bien que vous faites est impressionnant. Par votre conduite, par votre jeu, par vos valeurs, vous faites le bien, les gens vous regardent, profitez-en pour semer le bien. Même si vous ne vous en rendez pas compte, pour beaucoup de personnes qui vous regardent avec admiration, vous êtes un modèle, dans le bien et dans le mal. Soyez-en conscients et donnez un exemple de loyauté, de respect et d’altruisme ».

 

Prier pour que l’adversaire joue le mieux
L’attitude d’Andrew Wingfield Digby, pasteur anglican et joueur de cricket est de ne jamais prier pour gagner. « On prie pour faire de son mieux, on remercie Dieu pour son talent, on confie son talent à Dieu, pour le sport. Nous devons aussi prier pour que l’adversaire joue du mieux qu’il peut parce que ça n’a aucun intérêt de le battre s’il ne joue pas bien. Il m’est toujours difficile de faire cette prière, même à mon âge, parce que j’aime trop gagner, mais c’est une vraie prière de sportif chrétien que de vouloir battre un adversaire qui a joué contre lui à son meilleur niveau ».
Le père René Pichon est du même avis « Un adversaire, je l’aide à se dépasser. Quand il y a de bons adversaires, on va beaucoup plus loin soi-même. On triomphe de soi-même ».

 

Des sportifs qui se sont relevés et ont témoignés de Dieu
Le footballeur international brésilien Kaká qui est passé par les plus grands clubs européens, comme le Milan AC ou le Real Madrid sait d’où il vient et n’oublie jamais de louer le Seigneur.
Au début de sa carrière, une chute dans une piscine lui cause une grave fracture du dos. Il en guérit et vit cet épisode comme une « libération de Dieu ». Il déclare « Cet épisode m’a certainement renforcé sur le plan spirituel, Dieu m’a aidé à guérir alors que je risquais d’être paralysé pour toujours sur une chaise roulante...Ce fut une chance qu’il m’a donnée de pouvoir apporter un témoignage fort et percutant ». Chaque but est l’occasion pour lui de rendre grâce à Dieu. On se rappelle tous en mai 2007 quand il a exhibé un maillot blanc avec l’inscription « I belong to Jesus  », suite à sa victoire en finale de la ligue des champions contre Liverpool.

 

Prions pour les sportives et les sportifs chrétiens afin qu’ils puissent témoigner davantage de leur Foi en Jésus-Christ. Prions aussi pour nous afin que nous développions un cœur de champion pour imiter davantage le Christ.

 

Tristan Chaplin
Promoteur du site affichezvotrefoi.com

 

Sources:
Dossier « Un cœur de champion », Magazine Foi Juin - Juillet  - Août 2014
Vidéo « Un cœur de champion »

Laisser un commentaire